Par Myrtille Rambion, tetu.com

CHRONIQUE. Une femme de tennisman en couv', une skieuse en petite tenue, une gagnante de Grand Chelem enroulée à demi nue dans un filet. Vraiment, le sport féminin, c'est trop cool. Au fait: est-ce encore du sport?

                           

Dis coco, t'aurais pas une idée pour que les gonzesses qui font du sport ça soit plus aguicheur, hein? -Ah ben si, justement, puisque tu en parles, j'ai une idée géniale et hyper originale! Pourquoi on les ferait pas poser genre sexy mais pas vulgaire, hein, attention. Ah ouais, mais qu'on voie de la peau quand même, parce que tu vois, les baskets, le short, le débardeur ou le t-shirt... c'est pas ... ça manque de... enfin tu vois, quoi? -T'inquiète: on va les mettre en maillot de bain, mais comme il faut quand même que ça reste du sport, on va vaguement placer dans l'image un élément un peu prétexte tu vois, style un peu technique. Et pour la couv', t'as pas une idée?­ -Ben, perso, je pense que là, pour le coup, il faut prendre une professionnelle, mais en même temps, il faut qu'il y ait un signe fort qu'on parle sport, quand même, quoi. Alors, je pense qu'on devrait choisir Brooklyn Decker. Clin d'œil grave en plus, parce que ce mannequin-là, c'est justement après l'avoir vue dans la Swimsuit Issue qu'Andy Roddick a décidé de commencer à la fréquenter. Ah ouais, je me souviens maintenant! Et depuis, c'est devenu sa femme! Délire!Brooklyn Decker

Ana, elle est bonne (joueuse)?

-Bon, et puis, puisqu'on parle tennis, qui on va mettre cette année comme joueuse? Parce qu'on a déjà eu Steffi Graf, Serena Williams, Tatiana Golovin... Ana, elle est bonne, nan? Bonne joueuse, je veux dire (rires)- Kournikova? Nan: Ivanovic, banane! En plus, ça tombe bien, elle a plein de temps pour faire des photos, vu que dans son sport, comment dire... Eh bien, c'est un peu plus compliqué pour elle depuis quelques temps. -Attends, c'est pas celle qui a gagné Roland-Garros un jour, et qui sort avec le golfeur australien, là? Si, si, c'est elle... Et le filet sur la photo, t'en penses quoi? -Trop subliminal le message, j'adore!Ana Ivanovic

On remet le (Vonn-)Couver

Et puis, j'ai une autre idée, là. Tu sais, la skieuse qu'on a en bikini rouge et blanc ? -La super connue, là? Oui, l'Américaine qui veut ramener cinq médailles d'or de Vancouver. Lindsey Vonn. Paraît même que les Canadiens parlent déjà des Jeux de Vonn-Couver. En plus, elle est mignonne. Et elle a pas trop de grosses fesses. Pour une skieuse, je veux dire... -Eh ben quoi? Eh ben on devrait aussi la mettre en couv' du numéro spécial JO, tiens! Mais en combi, hein, qu'on ne puisse pas nous accuser d'en faire juste un bel objet.Lindsey Vonn

Ce dialogue est bien entendu totalement fantasmé. Il n'a jamais eu lieu.

Au final, tu sais quoi? Eh ben: vive le sport féminin!

En revanche, celui-ci, bien entendu, lui, dans les travées du Stade Pierre-de-Coubertin cette fin de semaine. Alors qu'un observateur se lamentait de la pauvreté supposée du tableau de l'Open GDF Suez (sans Amélie, sans Serena et sans la moindre Française en quarts, dur, dur...) et du possible désintérêt des sponsors à l'avenir, une «source proche» (comme on dit dans les médias sérieux lorsque l'on veut préserver l'anonymat) de la chaîne du câble qui diffuse le tournoi révélait que la finale 2008 de la même épreuve, qui n'opposait pourtant «que» Anna Chakvetadze à Agnes Szavay, avait été l'une des meilleures audiences tennis de la chaîne.

Comme quoi, dans l'expression «sport féminin», certaines et certains tiennent encore au premier terme. Ouf.

PS : nous avons en fait assisté à une belle finale très disputée cet après-midi entre Elena Demienteva et Lucie Safarova et avons eu le plaisir de voir Amélie remettre le trophée à Elena Dementieva... donc pur bonheur cet Open !