INTERVIEW. Si vous ne connaissez pas le nom de ce groupe, vous connaissez probablement au moins une de ses chansons: le générique de «The L Word». Ce girl band était en concert hier à Clermont-Ferrand, invité par les petites Françaises d’Anatomie Bousculaire. L’occasion pour TÊTUE de parler activisme, mot en L, et musique avec Amy, Alyson et Elizabeth.

                           

BETTYTÊTUE: BETTY a été découvert par les lesbiennes grâce au générique de The L Word («The way that we live»). Mais votre musique ne se limite pas à ça. Pouvez-vous nous présenter le reste de votre travail?
BETTY: Cela fait 20 ans que nous formons un groupe! Nous nous sommes rencontrées à la fac. Les sœurs Amy et Elizabeth et leur meilleure amie Alyson... Nous avons commencé à Washington, avant de déménager pour New York, après que nous ayons été choisies pour composer les musiques d'un show pour enfants à la télé. En fait, nous avons beaucoup travaillé pour la télévision avant The L Word. Nous avons pas moins de cinq génériques diffusés actuellement.

Est-ce que BETTY est un groupe militant? Notre musique n'est pas politique - mais nous sommes des individus politisés. Nous pensons que toute personne, et très certainement tout artiste, doit se battre pour ses idées. Nous sommes des féministes acharnées. Depuis plusieurs années, nous avons essayé de défendre un certains nombre d'idées: les droits des homos, la lutte contre le sida et le cancer du sein... Nous sommes très heureuses de ne plus avoir honte d'être américaines à cause de Bush. Quand Bush était président, partout où nous jouions, nous commencions toujours notre concert en expliquant que nous étions vraiment désolées de ce qu'était devenue l'Amérique à cause de lui!

Votre participation à The L Word était également politique?
L Word est politique, car la série raconte la vie de femmes homos. Et on entend peu les histoires des femmes, en particuliers des femmes homos! Nous sommes très fières d'avoir participé à cette série vraiment révolutionnaire. Nous nous sommes fait plein d'amis, et nous avons le souvenir de spectatrices des quatre coins du monde qui venaient afin de nous voir jouer, mais également pour raconter, elles aussi, leur histoire...

Votre dernier album s'intitule Bright and Dark. Dites-nous en un peu plus...
Nous avons enregistré ce CD l'année dernière, alors qu'Elizabeth était en chimiothérapie pour un cancer du sein. C'était une période vraiment intense. Nous n'avons pas du tout fait de concerts. Nous enregistrions, et restions avec elle. Il y a eu des moments vraiment sombres, et d'autres très heureux, lors de sa guérison. Nous sommes très fières de ce CD qui contient des chansons fun et sexy mais aussi des chansons brutes, qui viennent du fond du cœur.

Vous avez déjà fait des concerts en France, alors dites-nous: comment est le public français?
Ok, il y a quelque chose que vous devez savoir: BETTY ADORE LA FRANCE! Les gens, les filles, le vin, la nourriture, les habits, l'art... Le public! Amy et Elizabeth ont passé leur enfance en France. Nous avons de supers amis ici, et nous sommes super excitées de revenir. Nous aimerions faire une longue tournée pour faire le tour de France avec nos amies d'Anatomie Bousculaire... Peut être au printemps? En tout cas, vive la France!